Retour à l'accueil Chronologie La société féodale Les châteaux Les guerres Les armes La religion Les liens Livres conseillés
Armes et armures

 

 

Les armes sont :

L'épée : C'est l'arme de la noblesse par excellence. Longtemps on s'en servait pour trancher et pour piquer, le bout de la lame est donc arrondi. Mais au XIV e siècle, l'épée doit pouvoir transpercer les jointures de l'armure la plus solide.

La Lance : Au départ la hampe ( le manche ) mesure 3 m de long pour atteindre 5 m vers la fin du XIV e siècle. Un tel engin est lourd et n'est pas facile à manier. Au XV e siècle, le cavalier cale la lance sous l'aisselle avant de charger.

La Hache : La hache est au départ l'arme des piétons et ce n'est qu'au XII e siècle que les cavaliers l'adoptent. A la fin du XIII e siècle, les fantassins ajoutent une pointe au bout du manche afin de transpercer les armures. La hache devint alors une hallebarde.

La Dague : Plus ou moins courte, cette arme se porte à la ceinture. Les fantassins l'utilisent pour égorger les cavaliers tombés à terre. Elle permet aussi de parer les coups.

La Masse d'Arme : Un seul coup de cette arme suffit à fracasser une tête. Elle n'est surmontée de pointes qu'au XIV e siècle quand les armures se renforcent.

Un Arc : C'est une arme économique et très ancienne. Pour éviter que leurs flèches soient arrêtées par les écus ennemis, les archers les envoient en l'air afin que celles-ci retombent à la verticale de l'adversaire.

Les armures sont :

Le Heaume : Le terme heaume n'apparaît qu'au XII e siècle pour désigner une armur de tête. Le heaume servait à défendre la tête ( des flèches,....... )

Le Bouclier ( l 'écu ) : C'est la plus basique et ancienne défense utilisée par les guerriers. Instinctivement, les hommes utlisèrent des planches de bois pour se protéger des premières armes ( hâches,...). Ensuite, les attaches furent ajoutées ce qui permettait de mieux tenir le bouclier et d'avoir une main libre pour tenir une arme.

L'armure : Au Moyen-Age, le harmois représente l'ensemble de l'équipement qui est indispensable au chevalier, son armure et l' habillement de son cheval.